Comment construire un système d’irrigation par goutte-à-goutte

Comment construire un système d’irrigation par goutte-à-goutte

juillet 28, 2022 0 Par Comment fabriquer

Les arroseurs, qui pulvérisent l’eau dans l’air où elle s’évapore facilement ou se perd dans le vent, sont intrinsèquement inefficaces. Ils répandent l’eau sur de grandes surfaces, sans tenir compte de la présence de racines dans la zone pour l’absorber. De plus, le fait de mouiller constamment les feuilles favorise les maladies foliaires dans de nombreuses cultures.

 En revanche, les systèmes d’irrigation goutte à goutte acheminent l’eau directement dans le sol, précisément là où elle est nécessaire. Les systèmes goutte à goutte sont conçus pour la précision et sont très adaptables, ce qui permet aux jardiniers de régler avec précision la quantité d’eau que chaque plante reçoit.

Les systèmes goutte-à-goutte domestiques permettent d’irriguer les potagers, les plantes vivaces, les arbres, les arbustes et même les plantes en pot à l’aide d’un seul système contrôlé par un « cerveau » commun, une minuterie informatisée qui ouvre et ferme une série de vannes d’irrigation selon un calendrier programmé. Chaque vanne fournit de l’eau à une zone d’irrigation différente, alimentant les plantes en eau par un réseau de tubes en plastique et de « goutteurs ».

Dans ce tutoriel, nous allons voir ensemble comment vous allez pouvoir fabriquer vous-même votre propre système d’irrigation goute à goutte pour votre jardin.

Remarque : ce projet nécessite quelques compétences en plomberie et en menuiserie.

Étape 1 – Installation des minuteurs, des vannes et de la quincaillerie

Vous pouvez connecter un système d’arrosage goutte à goutte directement à un robinet de tuyau et l’allumer et l’éteindre manuellement selon les besoins, mais les vannes automatisées vous facilitent la vie.

Pendant que vous vous concentrez sur d’autres tâches ou que vous vous consacrez à votre travail quotidien le système se charge de l’arrosage à votre place. Les programmateurs les plus basiques sont alimentés par des piles ou par l’énergie solaire et sont conçus pour être vissés sur un robinet de tuyau ; dans ce cas, le programmateur et la vanne constituent une seule unité. Plusieurs vannes sont toutefois nécessaires pour les grands jardins, auquel cas un programmateur multizone séparé est monté quelque part à proximité.

Alimentation en eau Système d'arrosage goutte a goutte
  1. Raccordez l’alimentation en eau avec un tuyau en PVC de ¾ de pouce. Installez une vanne d’arrêt sur la conduite en PVC afin de pouvoir couper l’alimentation en eau du système de goutte-à-goutte en cas de réparation. Si la source d’eau est une alimentation municipale, un dispositif anti-refoulement peut être exigé par les codes locaux à la jonction avec le système de goutte-à-goutte.
  2. Installez un raccord en T tous les 15 cm dans le tuyau en PVC pour chaque vanne qui sera utilisée. Raccordez les vannes au tuyau en PVC.
  3. Fixez le fil d’arrosage de 24 volts au solénoïde de chaque vanne (la partie cylindrique en haut qui ouvre et ferme la vanne électroniquement) à l’aide d’écrous de fil résistant aux intempéries.
  4. Faites passer le fil d’arrosage jusqu’à la minuterie et connectez chaque fil à la borne correspondante à l’intérieur de la minuterie.
  5. Enfilez un filtre anti-gouttes sur la sortie de chaque vanne.
  6. Enfilez un réducteur de pression sur la sortie de chaque filtre (un réducteur de pression de 30 livres par pouce carré fonctionne pour la plupart des applications d’arrosage).
  7. Enfilez un adaptateur de tuyau à compression sur la sortie de chaque réducteur de pression (ceci convertit le filetage du réducteur de pression en un type de raccord utilisé par la plupart des systèmes d’égouttement).

Étape 2 – Installation des tuyaux et des émetteurs

Les plantes qui seront irriguées avec le système de goutte-à-goutte doivent être réparties en fonction de leur proximité et de la fréquence de leurs besoins en eau. Un potager peut avoir besoin d’eau tous les jours, tandis qu’un verger peut en avoir besoin une fois par semaine ou moins souvent. En règle générale, chaque valve peut arroser environ 1 000 pieds carrés de végétation, il faut donc prévoir le système en conséquence.

Raccordement Système d'arrosage goutte a goutte
  1. Insérez une extrémité d’un rouleau de tuyau d’arrosage dans le raccord à compression de l’adaptateur tuyau-compression de la première vanne (on utilise généralement des tuyaux de 1/2 ou 5/8 pouce). Les systèmes de goutte-à-goutte utilisent des raccords à compression, qui sont connectés à la tubulure par un mouvement d’agitation tout en poussant simultanément la tubulure dans le raccord.
  2. Déroulez le rouleau de tuyau sur toute la surface à irriguer par cette vanne, en fixant le tuyau au sol au fur et à mesure avec des piquets métalliques en forme de U.
  3. Introduisez des goutteurs dans le tuyau aux endroits où il passe directement à la base d’une plante. Il existe des outils spéciaux pour faire un trou dans le tuyau afin que le goutteur puisse être mis en place, mais la pointe d’un piquet d’irrigation standard en forme de U est également efficace pour faire un trou.
  4. Utilisez des tuyaux « spaghetti » de ¼ pouce pour distribuer l’eau aux plantes qui ne sont pas immédiatement adjacentes à la ligne d’alimentation plus large. Des raccords barbelés sont nécessaires pour connecter les deux types de tuyaux.
  5. Répétez le processus avec les autres vannes/zones.
  6. Ouvrez manuellement les vannes une par une pour faire circuler l’eau dans le tuyau et éliminer toute trace de terre qui aurait pu s’y loger pendant l’installation.
  7. Utilisez un raccord à compression « end cap » pour fermer l’extrémité de chaque ligne de tuyau. Cachez les tuyaux avec du paillis si vous le souhaitez.

Mise au point et personnalisation

Les systèmes de goutte-à-goutte sont un peu comme des Legos il existe un nombre infini de configurations possibles. Il existe des raccords coudés, en « T » et droits pour le grand tuyau d’alimentation et le petit tuyau spaghetti, de sorte que le réseau d’alimentation en eau peut être acheminé exactement là où il doit aller. Si vous faites une erreur ou si vous changez d’avis, il y a des bouchons et des capuchons qui vous permettent de reconfigurer quand vous voulez.

Les émetteurs existent en tailles ½-gph (gallon par heure), 1 gph et 2 gph, de sorte que vous pouvez personnaliser la quantité d’eau que chaque plante reçoit. Il existe également des tuyaux avec des émetteurs intégrés, espacés de 9, 12, 18 et 24 pouces, pour faciliter la mise en place de systèmes de goutte-à-goutte pour des rangées de légumes plantées à la même distance.

Les programmateurs offrent plusieurs autres moyens de régler le système avec précision. Chaque zone peut être réglée pour une durée et un intervalle différents – tous les jours, tous les deux jours, tous les trois jours, etc. La plupart des programmateurs ont également une fonction qui augmente ou diminue la durée de chaque événement d’irrigation en fonction de la saison. Lorsque le temps se refroidit à l’automne, vous pouvez baisser le système à 90 %, 80 %, 70 %, etc. et vice-versa au printemps. Il existe toujours un bouton qui éteint temporairement l’ensemble du système en cas de pluie. Cependant, les systèmes de goutte-à-goutte les plus « intelligents » sont reliés à des capteurs d’humidité et à des stations météorologiques par satellite qui calibrent le programme d’arrosage pour fournir exactement ce dont les plantes ont besoin sans aucune intervention du jardinier.

Arroser avec des oyas jardin

L’arrosage au goutte à goutte de votre jardin est déjà une technique qui n’est pas dispendieuse en eau mais il en existe une autre, utilisée depuis l’antiquité, qui est certainement une des plus efficaces et économes. Il s’agit de l’arrosage par la oya. 

Qu’est-ce que la olla ou oya ? 

C’est une jarre en terre cuite. Elle est faite de micro-pores qui permettent de laisser suinter l’eau au fur et à mesure et de créer de l’humidité. Elles sont de différentes contenances : on en trouve de 1,5 L à 15 L. Ces jarres sont enterrées dans votre jardin et permettent d’arroser les plans alentour. 

Quels sont les avantages de la oya pour l’arrosage de votre jardin ? 

Le système parait très basique, ne nécessite ni travaux ni bricolage mais il s’agit la bonne technique pour l’arrosage, économe en eau. En effet, le liquide ne s’évapore pas car il passe directement du récipient fermé à la terre. 

De plus, vos plans ne risquent pas les maladies telles que le mildiou parce que seules les racines sont arrosées. La jarre crée une zone de terre toujours humide qui évite le stress hydrique des plants.